It is currently Oct 18, 2017 10:34 am


Auto-mutilations / Scarifications

Le forum du projet icarus pour les francophones de tous les pays (ou d'ailleurs). Pour se retrouver, organiser des groupes locaux, créer ensemble, refaire le monde ou partager des infos autour de la santé mentale.

Moderators: pticarus, shimmy

Auto-mutilations / Scarifications

Postby Stuart69 » Jul 01, 2015 6:26 am

Bonjour,

Je viens de découvrir qu'un.e de mes proches s'auto-mutile / se scarifie régulièrement et n'en a encore parlé à personne à part moi et un.e proche. On a eu une grande discussion et ce proche m'a aussi parlé de pensées suicidaires alors que dans la vie de tous les jours, mon ami.e semble plutôt "heureux.se" (même si le bonheur est relatif)

Je ne sais pas comment réagir et j'aimerai savoir quelle réaction est la plus appropriée face à ce genre de situation : si c'est un appel à l'aide ou quoi... Si des personnes qui s'auto-mutilent ou se scarifient peuvent me donner des pistes pour réagir... ou bien des personnes qui ont été face à ce genre de situation.

Je ne dois en parler à personne alors je compte sur ce forum pour trouver des pistes pour réagir. Si je pouvais en parler en privé avec des personnes directement concerné-e-s, ça m'aiderait beaucoup.

Merci d'avance si des personnes peuvent m'aider.
Stuart69
 
Posts: 4
Joined: Apr 26, 2015 12:46 am

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby glitrrr » Jul 03, 2015 4:46 am

Salut,
Hum, je pensais poster quelque chose autour de mon expérience de l'auto-mutilation ici...justement, bref, en tous cas, je ne sais pas si je pourrais aider, mais si tu veux m'envoyer un message privé n'hésite pas :)
glitrrr
 
Posts: 26
Joined: Jul 03, 2015 4:42 am

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby Shun Després » Jul 04, 2015 12:04 pm

Ça serait cool @glitrrr ! J'ai moi aussi des trucs à partager sur le sujet.

Concernant la scarification, j'ai traduit une brochure en français : http://pdf.lu/zZQj

Sinon il y a Hurting Yourself du projet Icarus qui est en cours de traduction si tu veux participer.
“When you're five and you hurt, you make a big noise in the world. At ten you whimper. But by the time you make fifteen you begin to eat the poisoned apples that grow on your own inner tree of pain.”
― Stephen King, Rage
User avatar
Shun Després
 
Posts: 11
Joined: Mar 07, 2015 7:11 am
Location: France

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby maamyyrä » Jul 04, 2015 5:17 pm

Bonjour Stuart,

si tu as promis de ne rien dire à personne, c'est la chose la plus importante de garantir cette confiance! Des gens se mutilient pour des raisons très différentes. Mais, à mon avis, ce sont souvent des personnes qui ont été vexées, abandonnées, dont la confiance a été décue.

La psychiatrie est très rigide et ne comprend pas que la confiance est importante. Il est très très important que tu ne décoive pas cette confiance en toi. Merci de ne pas avoir fait ca.

Peut-être que tu a peur que ton ami.e se tue? On ne peut jamais être certain, mais pour la plupart des gens qui se mutilient le font pour ne pas se tuer. Je le faisais pour cette raison. Pour survivre des moments insupportable.

Il n'y a pas de choses dont on pourrait être sur.e qu'ils aident - à part la confiance comme je disais. Demande à ton ami.e s'il y aurait quelque chose si tu veut.

La vie est si difficile.

Pour moi, il ne m'a pas aidée de vouloir abandonner l'auto-mutilation. Ca m'a stressée en plus de tous les problèmes. Je ne dis pas que c'est forcément la même chose pour chacun.e. Mais je suppose que beaucoup d'entre nous le font pour atteindre soulagement, comme un soin. Et que cela est important de comprendre bien que la mutilation ait aussi des côtés terrifiants. Il m'a aidée quand quelqu'un a dit: "Occupe-toi de toi-même, même s'il y a d'autres qui ne comprendraient pas la manière que tu choisit." Entendant cela je savais que l'autre voulait que je choisisse n'importe quelle méthode pour survivre même une méthode stigmatisée. S'il n'y a pas d'autres moyens, c'est la seule protection contre la panique totale et même parfois la seule alternative au suicide.

C'est un chemin dur est difficile et ce sont des choses dans la vie qui doivent changer. Pas vraiment ce que quelqu'un fait comme réaction.

J'ai écrit le "Hurting yourself" zine. Je trouve que c'est chouette qu'il est en train d'être traduit. La meilleure ressource, je trouve, est tourjours l'interview sur madness radio sur ce sujet. http://www.madnessradio.net/madness-rad ... y-9-27-06/

Il y a aussi un autre interview qui parle très bien de la situation, à mon avis: http://www.madnessradio.net/madness-rad ... -marshall/
Last edited by maamyyrä on Jul 07, 2015 10:03 am, edited 1 time in total.
you can't make grass grow more quickly by pulling on it
User avatar
maamyyrä
 
Posts: 8508
Joined: Oct 10, 2010 4:01 am
Location: neither here nor there

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby glitrrr » Jul 05, 2015 2:35 pm

Salut Stuart,
J'étais passée un peu vite la dernière fois...et n'ai pas pris le temps de répondre de manière plus approffondie. Déja, je plussoie tout ce qu'a écrit maamyyrä !!... et je risque de faire des redites... je précise également que ce qui suit vient de mon expérience, nous pouvons avoir différentes raisons pour lesquelles nous nous mutilons, différentes manières de comment nous gérons/essayons de gérer...
Peut-être que ce que je vais écrire va te sembler évident ou je sais pas, mais j'ai pu constater que c'était pas le cas de tout le monde, alors je me permets juste de noter quelques trucs qui me semblent importants...j'espère que ce sera pas trop confus... :

- que tu ais envie d'aider ton amiE et que tu viennes chercher des informations sur un forum comme celui-ci , je trouve ça plutôt chouette. C'est pas simple de voir unE amiE dans une situation qui nous semble difficile, délicate, ... et de ne pas trop savoir comment faire...

- en tant qu'alliéE/soutient/... , avoir une attitude bienveillante, respectueuse et sans jugement est NECESSAIRE !
L'auto-mutilation et les idées suicidaires sont des sujets qui peuvent être délicats et difficiles à aborder, pour différentes raisons. Pour ma part, par exemple, il y avait une grosse part de honte et de culpabilité que j'avais bien intégrée et qui faisait que j'essayais au maximum d'enfermer tout ça dans ma tête/mon coin. Alors, j'insite un peu, mais vraiment c'est important de développer une relation safe, de confiance, de bienveillance, de respect et d'être clairE là-dessus.

- que ton amiE en ai parlé je trouve que c'est déjà "un pas". Je ne sais pas si tu/vous l'avez déjà fait, mais une chose qui peut être faite et de lui dire quelque chose comme "je peux être présentE pour toi si tu as besoin/envie", après c'est à ton amiE de décider si/comment iel prendra ou non cette main tendue.

- en tant qu'alliéE il faut essayer de garder en tête que cette relation de soutient (entre autre) peut-être compliquée, "ne pas avancer comme on le souhaiterait", etc.

- La vie est compliquée, et on développe, utilise, ... différents moyens de survie, l'auto-mutilation en est un. Si vue de l'extérieur celle-ci fait peur, est mal-vue, etc... elle reste éffectivement un moyen de survie, et il y a/peut y avoir un(e recherche d') apaisement là-dedans.

- lire des textes, écouter des choses, des témoignages... de personnes qui se mutilent/se sont mutilées peut aider à comprendre certaines choses, en même temps je crois qu'il faut garder à l'esprit que c'est vraiment personnel et que différentes raisons amènenent différentes personnes à se mutiler.
le zine Hurting yourself est un chouette outil !(c'est top qu'il y ait un projet de traduction francophone!) et merci Shun Despré pour la traduction que tu as faitE !

- ... voila quelques trucs qui me viennent. Si tu as d'autres questions ou quoi, n'hésite pas :)

Prenez soin de vous !
glitrrr
 
Posts: 26
Joined: Jul 03, 2015 4:42 am

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby Stuart69 » Jul 07, 2015 3:18 pm

Bonjour à toutEs,

Merci pour les réponses rapides et développées, ça fait chaud au coeur d'avoir des soutiens aussi rapides ! Je suis toujours aussi désemparé face à la situation d'autant que mon ami-e se réfugie dans un mur de silence dès que j'essaye de rouvrir la discussion. Je lui ai dit que je pouvais le/la guider vers des personnes qui ont vécu les mêmes états émotionnels mais je n'ai pas encore de réponses de sa part... Je promet de vous tenir au courant dès que j'en sais plus. Je lui ai communiqué les quelques brochures sur la question mais pas de retours pour l'instant.

Il y'a aussi un gros problème de déformation de l'image d'ielle-même et de dépréciation de la part de mon ami.e (ielle se trouve gros.se alors qu'ielle fait à peine 50kg).

Bref, j'ai envie d'aider ce proche d'autant que c'est grace à ce proche que j'ai pu "remonter la pente" de pas mal de mes problèmes psychiques perso (bouffées délirantes, pâranoia, angoisses, dépression : je suis passé du zyprexa a l'abilify puis j'ai arrêté et je ne prend que du lexomil mais ça c'est ma problématique perso). Aujourd'hui je suis un peu plus stable donc je me sens plus à l'aise pour l'aider mais je me sens un peu désarmé en termes de conseils...

Je me demande d'ailleurs si ce proche n'est pas venu me tendre la main car au fond, ielle se reconnaissait dans les problèmes que je rencontre. J'ai envie de l'aider comme cette personne m'a aidé-e, d'autant que c'est quelque chose que cet.te ami.e cache très bien du regard des proches. Seul son/sa compagnon.ne s'en est aperçu.e.

(Je maintiens délibérément le trouble sur le genre de cet.te ami.e car le monde est petit et peux-être des personnes qui le/la connaissent personnellement sont sur ce forum)

En tout cas, milles merci pour l'aide, je vous tiens au courant si j'ai du nouveau.

Stuart
Last edited by Stuart69 on Jul 12, 2015 5:07 am, edited 2 times in total.
Stuart69
 
Posts: 4
Joined: Apr 26, 2015 12:46 am

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby maamyyrä » Jul 07, 2015 5:38 pm

J'entends bien que tu veux aider et répliquer si possible ce que tu as recu.e.
Tu sais que les "conseils", ca dépend. C'est bien d'inviter quelqu'un. Mais si quelqu'un choisit le silence, c'est bien aussi. Des problèmes souvent ont èté créés pendant un très long temps. Donc il est rare qu'il disparaissent demain. Je seconde ce qui a été dit sur le pateince et signaler qu'on est là et l'autre peut te rejoindre si elle veut.
you can't make grass grow more quickly by pulling on it
User avatar
maamyyrä
 
Posts: 8508
Joined: Oct 10, 2010 4:01 am
Location: neither here nor there

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby pticarus » Jul 08, 2015 3:19 pm

@stuart69
On a tous des manières différentes de se faire du mal , ça me parle de savoir que c'est un langage, une façon à la fois physique et symbolique de rendre visible des blessures invisibles.
Pour moi accompagner quelqu'un qui se fait du mal, c'est l'aider à entendre ce que ça raconte pour ellui . Notre corps s'exprime de la meilleure façon possible pour être entendu. ça demande en effet de mettre de coté nos à-priori sur la douleur et le bien-être pour écouter, écouter, écouter encore...
Merci pour ta confiance et ta patience

@glitrrr
Merci pour tes précieuses contributions.
Je souscrit à tout ce que tu as écrit. Je rajouterais que si les raisons et les façons de se faire du mal sont différentes pour chacun.es, on peut trouver quelques similitudes dans le chemin qui mène aux causes et dans la manière dont on peut acceuillir et accepter ce chemin , des trucs comme le besoin d'empathie, d'écoute, d'acceptation de soi...

@maamyyrrä : Merci infiniment d'avoir écrit ce zine, il m'a aidé à comprendre comment accepter la manière dont je me faisais du mal en attendant que je résolve pourquoi je le faisais. /
thank you so much maamyyrrä for writing this zine , it help me to understand how to accept the way i was hurting myself until i resolve why i was doing it. ;)

@shun: Merci de m'avoir mis sur cette piste , ça m'a ouvert l'esprit. Prends soin de toi.

@ celleux qui lit:
Voici un extrait d'Hurting Yourself:

Se faire du mal n'est pas le problème. Les problèmes sont ce qui vous pousse à le faire.
Se faire du mal peut-être un point de départ :
C'est ce que vous avez trouvé pour vous permettre de vous adapter là maintenant.
Il y a peut-être plus de choses (et encore plus efficaces) pour vous aider à vous adapter.
Le but n'est pas nécessairement d’arrêter de se faire du mal. Le but est que vous puissiez vous sentir mieux.
Ce qui peut impliquer d'arrêter de se faire du mal ou pas.
Ça implique de trouver des choses qui vous plaise.
Ça implique de prendre soin de vous du mieux que vous pouvez.


(Merci d'accueillir simplement mes élans de gratitude) ;)
http://icarus.poivron.org
User avatar
pticarus
 
Posts: 78
Joined: Feb 19, 2015 7:05 pm

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby maamyyrä » Jul 08, 2015 4:58 pm

pticarus wrote:@maamyyrrä : Merci infiniment d'avoir écrit ce zine, il m'a aidé à comprendre comment accepter la manière dont je me faisais du mal en attendant que je résolve pourquoi je le faisais. /
thank you so much maamyyrrä for writing this zine , it help me to understand how to accept the way i was hurting myself until i resolve why i was doing it. ;)


Ca me rend très heureuse! Merci!
Le paragraphe que tu cites est aussi un extrait qui m'importe beaucoup.


Dans le forum, il y a pas mal de fils de discussion (en anglais) qui parlent des expériences autour de se faire du mal.
you can't make grass grow more quickly by pulling on it
User avatar
maamyyrä
 
Posts: 8508
Joined: Oct 10, 2010 4:01 am
Location: neither here nor there

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby maamyyrä » Jul 08, 2015 5:31 pm

.
you can't make grass grow more quickly by pulling on it
User avatar
maamyyrä
 
Posts: 8508
Joined: Oct 10, 2010 4:01 am
Location: neither here nor there

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby maamyyrä » Aug 22, 2015 9:42 am

As Burstow (1992) demonstrated, many survivors of childhood battery use cutting to distract themselves, to calm down, to remind themselves they are human,to scream,to protest,to resist a world that tries to control them,and it works for them.Whethertraumatized people use more conventional means, or whether they slash or starve themselves, they are actively coping. As such, the so-called symptoms are best theorized as survival skills. Correspondingly, traumatized people are most adequately conceptualized as competent practitioners of their lives


https://www.academia.edu/9756947/toward ... rauma_work

lien par ffr sur un autre fil
il est curieux que cela a été publié en 1992 et que si peu en est arrivé en conscience de "pratiquants"
you can't make grass grow more quickly by pulling on it
User avatar
maamyyrä
 
Posts: 8508
Joined: Oct 10, 2010 4:01 am
Location: neither here nor there

Re: Auto-mutilations / Scarifications

Postby glitrrr » Aug 25, 2015 5:21 am

Je me permets d'ajouter ces liens qui peuvent être utiles je trouve :

forum d'entraide autour de l'auto-mutilation(entre autres)
http://automutilation.actifforum.com/
et un autre forum d'entraide autour de l'auto-mutilation
-http://www.automutilations.info/forum
7 cup of tea, espace de soutien émotionnel et d'écoute active
http://www.7cupsoftea.com/
glitrrr
 
Posts: 26
Joined: Jul 03, 2015 4:42 am


Return to Icarus Project en Français

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest